La pétarade du 14

17 juillet 2021 / Technique / 0 Comments /

Je crois que les rares fois où je n’ai pas assisté au feu d’artifice du 14 juillet (quelque soit le lieu) se comptent vraiment sur les doigts. Même tout petit, à Senonches, j’arrivais à veiller tard dans la soirée pour assister à la pétarade illuminant le ciel (même si quand on est tout petit, c’est un peu effrayant…).

Et cette année, par chance, des amis venaient d’emménager dans un somptueux appartement du 15e…

Et croyez-moi, la vue est juste exceptionnelle, entre la Tour, les Invalides et le Sacré-Coeur.
Alors les pauses longues se sont multipliées…

Et si on parlait de trèfles à 4 feuilles?

3 juillet 2021 / Technique / 0 Comments /


 
 
Je me souviens bien du premier trèfle à 4 feuilles que j’ai trouvé : j’avais 12 ans, et je faisais un stage de musique. Un après-midi, les moniteurs avaient organisé une chasse aux trésors où il fallait, entre-autre, trouver un trèfle à 4 feuilles. Je me souviens de l’endroit précis, c’était dans ce petit square de Courville-sur-Eure (28).

 

 

Les moniteurs avaient d’ailleurs été surpris, car ils pensaient plutôt que nous pouvions tricher, ajouter une feuille à un 3 feuilles ou même en dessiner un.
Bref.
J’ai recommencé à en rechercher d’autres, 30 ans plus tard, lors de mes marches bivouaquées, dans la Creuse, la Corrèze et dans l’Est Ile de France.

 

A droite, la tête des mauvais jours quand je ne trouve pas de trèfle à 4 feuilles (ou qu’un sanglier m’a réveillé)


 

Je me suis mis alors à en chercher, de temps en temps, lorsque j’avais envie de me poser et surtout de m’apporter un petit bonheur du jour en en trouvant un. C’est une activité très relaxante, et à vrai dire, il suffit surtout d’être patient : on raconte que statistiquement, il y aurait un trèfle à quatre feuilles pour 10 000 trèfles à trois feuilles. Ça reste donc un produit rare, et je reste toujours autant excité lorsque j’en trouve un, comme l’impression de trouver un petit trésor.
 

Pour en trouver, c’est très simple : il faut prendre le temps de dédier justement de ce temps à la recherche. Par exemple, donnez-vous 20mn de recherche, accroupi, à toucher les trèfles avec les mains, les retourner, chercher.
 


 
L’année dernière, j’ai passé une petite semaine au vert, à Milly La Forêt, dans l’Essonne. Ce n’était pas une semaine dédiée à la recherche de trèfles hein, non… mais sur le bord d’une route, j’ai trouvé un, puis deux, et trois puis finalement 7 ou 8 je crois, trèfles à 4 feuilles. Et même deux à cinq feuilles.
Lire la suite … →

48 heures qui ne s’oublieront pas

15 mars 2021 / Voyages / 2 Comments /

Il y a un an aujourd’hui, ce 16 mars 2020, je me posais à Paris tôt le matin.

 

Il y a un an, je retournais en Ethiopie, cinq mois après avoir découvert ce pays qui avait tenu toutes ses promesses. Et tout fut à la hauteur de mes attentes et même davantage, tant sur l’aspect de la découverte de paysages, de gens, de lieux, que sur l’aspect personnel et ce que ce voyage m’a profondément apporté.

 

Je reviendrais plus tard en détail, dans quelques mois ou années sur la véritable raison de mon retour là-bas en ce début d’année 2020 qui allait être hors norme comme tout le monde sait. Ce retour fera l’objet, et je m’y attacherai particulièrement, d’un doc personnel où j’expliquerai tout au cours d’un futur 3ème voyage en Ethiopie, lorsque le contexte sanitaire le permettra et surtout lorsque le conflit armé au Tigré (depuis novembre 2020) aura cessé et que le calme sera revenu dans cette région si riche.
Je devais passer 10 jours en Ethiopie lors de ce second voyage, afin de me rendre à Adi Arkay, un petit village au nord-ouest de l’Ethiopie.

Adi Arkay

 

Aujourd’hui, je souhaite revenir sur les dernières 48 heures passées en Ethiopie. Ce furent 48 heures parmi les plus intenses dans ma petite vie de voyageur.

 

Lire la suite … →

L’appelée

Cela fait quelques temps maintenant qu’elle s’est ouverte à moi.
C’est une personne brillante qui a fait de longues études qui nous a permis de nous rencontrer.
A vrai dire, la première fois que j’ai rencontré cette personne, je ne me doutais pas qu’il allait nous mette en relation.

Mais la vie a fait qu’en ce moment, je vis avec elle. Je n’ai pas eu le choix.
Alors nous apprenons à nous connaitre, à nous découvrir.
Lire la suite … →

Venise, Grand Canal

13 février 2021 / Non classé, Videos / 0 Comments /

Il y a bientôt 2 ans, je passais une petite semaine à Venise en amoureux avec caméra. J’y allais pour y faire un film expérimental – qui est toujours dans les cartons d’ailleurs… mais qui verra bien le jour, c’est promis!


Comme j’avais pris un forfait Vaporetto pour 48h au cours de cette semaine, j’ai amorti la chose en prenant plein de plans différents, du très serré jusqu’au grand angle, en passant par le ralenti. Le temps exceptionnel que j’avais eu était une bénédiction.
Que cette cité est belle, douce et colorée! Préservons-là…

C’est très rapide, ça dure à peine plus de 3mn. Zou!

Grand Canal, Venezia from Maxime // Menilmonde on Vimeo.

Alone

28 avril 2020 / Non classé / 0 Comments /

Aujourd’hui, je vous propose mon dernier projet : 3 minutes d’un monde confiné, de Dubai à New-York, en passant par Paris, Venise, Moscou, Tokyo, Londres et Venise.

Non, je ne suis pas allé dans ces villes au cours des mois de mars et d’avril, mais tout a été traité à la maison durant cette période de confinement.

J’en explique un peu plus sur cette page.

Alone from Maxime // Menilmonde on Vimeo.


Le mystère vénitien d’Elsie et Claudio

27 janvier 2020 / Mots de Menilmonde / 0 Comments /

En mars de l’année dernière, je suis allé à Venise. En amoureux.
Oui, en amoureux avec ma caméra. Cinq jours à se perdre dans les ruelles, tous les deux.
Pour réaliser un court métrage expérimental, encore dans les tuyaux.
Parmi les plans incontournables que je devais tourner, il y en avait un à prendre depuis le pont du Rialto. Vous savez, c’est un pont avec deux rangées de boutiques, le plus fameux pont de Venise, construit il y a plus de 400 ans. C’est celui-ci :


 
Alors autant sur cette image, il n’y a personne (mais ça, j’en reparlerai plus tard…), autant lorsque j’ai filmé depuis le pont, c’était noir de monde, et pourtant nous étions qu’en mars. Je n’ose imaginer à quoi doit ressembler Venise durant le Carnaval ou en été !
 
J’ai donc réussi à poser mon trépied au bord du pont, et jouer des coudes pour que personne ne fasse bouger l’appareil ou ne veuille me piquer ma place.
 

 
Il fallait que je laisse tourner l’appareil durant quelques minutes. Du coup, je me suis posé et j’ai observé. Attentivement.
Et mes yeux se sont posés à un moment sur le pont. Sur la rambarde de pierre du pont.
Et puis, un message gravé a retenu mon attention.
Il ressortait parmi tous les autres.
 
Celui-ci : Elsie + Claudio 11-23-95
 

 
Les autres inscriptions sont basiques, juste de vulgaires gravures sans intérêt.
Regardez plutôt comment la gravure est gracieuse, délicatement inscrite dans la pierre.
Alors je ne dis pas que c’est bien de graver des choses comme ça, surtout sur un monument tel que le Rialto, mais celle-ci est exceptionnelle et à plus d’un titre…

Lire la suite … →


Mon Ethiopie

13 novembre 2019 / Voyages / 0 Comments /

En octobre, je suis parti presque 3 semaines en Ethiopie.
L’Ethiopie me faisait de l’œil depuis quelques années, je savais que le pays se faisait plutôt bien seul en itinérance avec les transports locaux. Un ami, Charles, revenu d’Ethiopie au printemps dernier m’a convaincu d’en faire ma destination de l’automne : il m’a bien briefé.

Je dois tout de suite vous partager que c’est la première fois que je vais dans un pays en ayant vu autant de paysages variés dans un espace aussi restreint ! Vous passez de la dépression du Danakil à -160m sous le niveau de la mer (un désert, et aussi l’endroit le plus chaud du globe de manière régulière) aux montagnes du Simiens qui culminent à plus de 4000m dans un décor andin et où il gèle, en moins de 400km à vol d’oiseau, en passant par des paysages de Far West de pitons rocheux entre temps. Et bien sûr, ces paysages sont juste époustouflants !

La voici en 3’15!

Zou ! (comme d’habitude, idéal en plein écran et son à fond!)

Ethiopia ’19 from Maxime // Menilmonde on Vimeo.

Mon voyage s’est construit au fil de l’eau, au gré des rencontres et des informations glanées. J’avais bien 2-3 incontournables à voir, mais je ne savais pas dans quel ordre les aborder.
J’étais 18 jours sur place, donc il ne fallait pas perdre trop de temps, car les liaisons entre les sites peuvent être longues et éprouvantes car les routes et les bus locaux ne sont pas des plus performants…

Lire la suite … →


Messagère

19 septembre 2019 / Non classé / 1 Comment /

 

Il y a quelques jours, j’ai été témoin d’une très jolie scène dans Paris.
C’est comme si j’avais croisé une personne, quelqu’un, un envoyé, chargé de répandre de la bienveillance. Et gratuitement.
Ce mot « gratuitement » m’a vraiment étonné. Je me suis toujours posé la question pourquoi certaines personnes sont-elles si gentilles, pourquoi elles n’attendent rien en retour, pourquoi sont-elles aussi bienveillantes ?
Détachées.
Détachées est le mot.
Oui.

 

Je vous raconte.

Lire la suite … →

Le parc de Villeroy à Mennecy

23 juillet 2019 / Voyages / 3 Comments /

En 2019, j’ai commencé à m’intéresser plus sérieusement aux arbres. Comme beaucoup d’entre vous, j’ai lu « La vie secrète des arbres », de Peter Wohlleben.
J’ai grandi dans un village entouré de forêt, mais je n’ai jamais vraiment prêté attention à leur vie et leur évolution. Aujourd’hui, je fais plus attention, je les regarde.
J’ai même d’ailleurs un rêve : voir le plus vieil arbre au monde, et l’enlacer.

Il y a d’ailleurs match sur le plus vieil arbre au monde : certains disent qu’il s’agît d’un pin de Bristlecone en Californie, vieux de 5 062 (au lieu tenu secret), et d’autres avancent qu’il s’agirait d’un épicéa en Suède, vieux de 9 552 ans. Je crois que même déjà voir un arbre vieux de 2000 ans déjà doit être une belle émotion.

Et puis un jour de début 2019, j’ai découvert un site qui recensait les arbres remarquables d’Ile de France. Je savais déjà que l’arbre le plus vieux de Paris est un robinier planté en 1601 : plus de 400 ans ! Et parmi ces arbres remarquables, j’ai découvert la grande allée de séquoias du parc de Villeroy à Mennecy dans l’Essonne.
En voyant les photos, et j’ai trouvé cette allée incroyable ! Je n’ai jamais eu l’occasion de voir le Séquoia National Parc en Californie, mais à Mennecy, 
Il s’agît de la seconde plus grande allée de séquoias d’Europe.

J’ai découvert le parc de Villeroy en juin et j’y suis retourné en juillet, pour tester mon drone qui revenait de réparation, suite à un dysfonctionnement dans la Creuse (et non un crash).
Voici ce parc en 2 minutes de douceur.

Parc de Villeroy from Maxime // Menilmonde on Vimeo.

Je suis tombé amoureux de ce parc. Et surtout, au moment où j’ai découvert l’allée des séquoias, j’ai commencé à sentir cette odeur si familière de pins, cette odeur qui m’a re-transporté direct en enfance quand je traversais un petit bois de pins dans la station balnéaire où je passais mes étés, dans la Manche au nord de Granville.
Lire la suite … →