Boat trip by Menilmonde…

3 juin 2012 / Voyages / 0 Comments /

There are ten days ( time flies!) I was writing about  river boat tourism . For the record: the Lot, beautiful river of 485 km long that winds merrily along beautiful green shores and give their names to departments of Lot and Lot et Garonne (it was the cultural line …).Since this article, I was asked many questions about boat without permit . So it is time to lift the veil on some existential questions. The first that my female friends have asked me is « is it possible for a woman to pilot a barge if she’s not accompanied by MacGyver? » The answer is YES. The proof with this image (and soon video).

Still skeptical? To convince you, let me tell you how it goes: when you arrive at the base of Canalous in Luzech, Patrick welcomes you with kindness. He can even pick you up at the bus stop downtown if you are not motorized (the base is less than one km, but if it rains it’s not really convenient,but by a clear day it is a walk without difficulty). Also note there’s a bus service Cahors / Luzech. So you can get by without having to bring your car.
If you prefer, however, arrive with Titine, know that you can leave it to a pay parking for a few euros per week.Yes but what about food shopping? How do we do if we do not have a car? Well, the SPAR (local store)in Luzech can deliver at the base. Isn’t it great?
I also suggest you do not buy too much.You don’t need to charge you too much because you have the possibility almost every day to buy food in the villages along the route and to discover small producers such as the wine of José and Arlette in Douelle. But let’s go back to our boats.


You can drive these boat without a license, but not without practice, because once you complete various paperwork with Patrick, you will have to familiarize yourself with the « beast » which for us was named Scooby-doo :-) A TARPON 42N, beautiful baby 12 meters long, 4 cabins with sinks, two showers, two toilets. Really comfortable, with a kitchen equipped with gas oven and plate (you do not have to worry about the bottle), fridge, cutlery and plates, dishes and pans for cooking. So while Madam is piloting, Mister can cook for the whole family. Or you can go with some friends and let them work ;-)

The handling of the boat is  to go around with Patrick and Oscar and to understand technical aspects, breakers, lights panel, water, and of course to practice with them… Nothing too serious. Then you turn the ignition, and it’s like a car. To tell you how simple it is, although I don’t have a driving license, I did it without sinking the boat, or even fail!
Patrick will tell you how to park. Be aware that you will often have to park perpendicular to the dock on the Lot, then feel free to practice with Patrick before leaving.

Then, you are given a folder with the route map. Everything is well detailed, just be alert and drive while keeping the map under the eyes.
Now allows me to enter some recommendations and especially « how to avoid ending up like theTitanic without nerve crisis? »
Because you see, there is still sand bars, old lock or wash houses submerged in Le Lot, but which are marked by buoys. for remembrance, but this will be again explained before you go: On the Lot, red buoys have to be left to the left and green buoys to the right when you navigateagainst the flow direction.

The card also lets you know where the water is shallower and tells you how to pass the various bridges.
But above all: Remember that the one pilot must always stay focused. A good reason not to do too much navigation / day and enjoy the stops and life on board.
Life aboard will be the subject of a forthcoming article: « What to do on a barge when it rains, when the weather is good, in brief what to do on a barge, what to drink, eat , the toilets, showers, cooking, shopping?  » But also how to pass the locks, and some information about the town of Cahors. And the recipe of Scoobydoo’s chocolate cake (this one is eagerly awaited !)Meanwhile, if you still have not planned your summer vacation, I suggest you go on the website to discover June’s Canalous Discounts!

Ménilmonde…Et au milieu coule une rivière…

1 juin 2012 / Voyages / 2 Comments /

Il y a une dizaine de jours (que le temps passe vite!) je posais le décors de notre croisière fluviale sur le Lot. Pour mémoire: le Lot, superbe rivière de 485 km de long qui serpente joyeusement le long de beaux rivages verdoyants et qui donne leurs noms aux départements du Lot et du Lot et Garonne  (c’était la ligne culturelle…).

Depuis cet article,on m’a posé de nombreuses questions quant à l’aspect pratique de la location de bateau sans permis sur le Lot. Il est temps donc de lever le voile sur certaines questions existentielles. La première que mes amies féminines m’ont posé, c’est « est-il possible pour une femme de piloter une pénichette si elle n’est pas venue accompagnée par MacGyver? » La réponse est OUI. La preuve en image (et bientôt en vidéo).

 

 

 

 

 

 

 

Bon OK, Stéphanie à droite parait sceptique. Pour vous convaincre laissez moi vous raconter comment cela se passe: lorsque vous arrivez à la base des Canalous  de Luzech, Patrick vous accueille avec gentillesse. Il peut même venir vous chercher à l’arrêt de bus du centre ville si vous n’êtes pas motorisés (la base est à moins d’un Km, mais s’il pleut c’est pas franchement agréable, par contre par beau temps c’est une marche sans difficulté). Sachez aussi qu’un bus dessert Cahors/Luzech. Vous pouvez donc vous débrouiller sans avoir à amener votre voiture. Si vous préférez cependant arriver avec Titine, sachez que vous pouvez la laisser au parking payant pour une dizaine d’euros la semaine.

Oui mais les courses me direz-vous? Comment fait-on si on n’a pas de voiture? Et bien le SPAR de Luzech peut vous livrer à la base. C’est pas beau ça? Je vous conseille d’ailleurs de ne pas voir trop grand. Inutile de trop vous charger car en effet, il y a moyen presque tous les jours de se ravitailler dans les villages le long du parcours et de découvrir ainsi de petits producteurs tels que le vin de José et Arlette  à Douelle.

Mais revenons à nos bateaux. Nos bateaux sans permis certes, mais pas sans prise en main, car une fois que vous aurez rempli divers papiers administratifs avec Patrick, vous devrez ensuite passer aux choses sérieuses et vous familiariser avec la « bête » qui pour nous, répondait au doux prénom de Scooby-doo :-) Un TARPON 42N, superbe bébé de 12mètres de long, 4 Cabines avec lavabos, 2 douches, 2 WC. Vraiment très confortable, avec une cuisine équipée de plaque et four à gaz (vous n’avez pas à vous préoccuper de la bouteille), d’un frigo, de couverts et assiettes, plats et casseroles pour cuisiner. Ainsi pendant que Madame pilotera, Monsieur pourra cuisiner pour toute la famille. Ou alors vous pouvez aussi partir avec des amis et les laisser bosser ;-)

 

 

 

 

 

 

 

La prise en main du bateau consiste à faire le tour avec Patrick ou Oscar et prendre connaissance des aspects techniques, du genre disjoncteurs, panneau de commande des lumières, de l’eau… Rien de bien méchant. Ensuite vous mettez le contact, et c’est comme une voiture. Pour vous dire à quel point c’est simple, et bien moi qui n’ai pas le permis de conduire, j’y suis arrivée sans couler le bateau, ni même l’échouer!  On vous explique aussi comment vous garer (pardon…Amarrer). Il faut savoir que souvent vous devrez vous amarrer en marche arrière sur le Lot, alors n’hésitez pas à pratiquer avec Patrick avant de partir (conseil maison utilisez le moteur d’étrave et n’oubliez pas de vous mettre face au courant, mais j’en reparlerai bientôt). Ensuite, il vous est remis un dossier avec la carte du parcours et le balisage avec les bouées. Tout est bien détaillé, il suffit d’être vigilant et de piloter en gardant la carte sous les yeux.

Justement, voilà que me permet d’aborder quelques recommandations  et surtout  « comment éviter de finir comme Titanic sans pour autant se prendre la tête? »

Parce que voyez-vous, il y a quand même des bancs de sable, des écluses ou des lavoirs immergés, mais qui sont signalés par des bouées. Je rappelle, mais cela vous sera expliqué avant de partir: Sur le Lot,  on laisse les bouées rouges à gauche du bateau et les vertes à droite du bateau face au courant.  La carte vous permet aussi de connaitre les endroits où l’eau est moins profonde. Cette carte vous explique aussi comment passer les différents ponts. Mais surtout:

Rappelez vous que celui qui pilote doit toujours rester concentré. Une bonne raison pour ne pas faire trop d’heure de navigation/jour et de profiter des arrêts et de la vie à bord. Inutile non plus d’aller à fond les ballons pour faire tout le parcours.

Justement ce qui concerne la vie à bord sera l’objet d’un prochain article: « Que faire sur une péniche lorsqu’il pleut, lorsqu’il fait beau,que faire tout court sur une péniche, que boire,que manger, les toilettes, les douches,la cuisine, les courses? » Mais aussi le passage des écluses, et quelques infos sur la ville de Cahors. Et la recette du cake au chocolat Scoobydoo (elle est très attendue celle là!)

En attendant, si vous n’avez toujours pas prévu vos vacances d’été, je vous conseille d’aller faire un tour sur le site des Canalous pour y découvrir les promos de Juin!

La version en anglais de l’article sera disponible demain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marrakech.

23 mai 2012 / Voyages / 5 Comments /

Marrakech a été en quelque sorte notre Waterloo personnel. A la base, c’était un cadeau surprise de Max: un long week-end romantique de 4 jours dans un joli riad.  J’étais ravie de découvrir cette ville que je ne connaissais pas et avoir ainsi un aperçu du Maroc.

Mais parfois tout ne se passe pas comme prévu. Nous avions dans l’idée, comme à chaque fois, de faire un clip vidéo. Les clips que nous réalisons sont des sortes de cartes postales des lieux que nous visitons. L’esprit d’une ville ou d’un pays condensé en 3/4 minutes. En général, nous aimons donner une image positive et mettre en avant ce qu’il y a de sympathique, d’insolite et d’authentique.

Mais il faut avouer qu’à Marrakech on n’y est pas arrivé. On est probablement  passé à côté.  Et pourtant, il y avait de quoi faire un très beau clip, ne serait-ce que pour les couleurs extraordinaires, les jeux de lumière et d’ombre dans les ruelles et les souks. Mais non. Nada. La déroute.

On pourrait invoquer plein de raisons: la chaleur, un ciel un peu plombé, les regards pas toujours bienveillants de ces messieurs sur les femmes. Le manque de femmes dans les rues justement. J’avoue que j’ai été un peu surprise car j’avais une image assez moderne de Marrakech d’autant plus que le maire de cette ville est une femme. Mais les mentalités mettent du temps à évoluer. Du coup, nous n’avons pas osé filmer. Pas cette fois en tout cas. Mais c’est certain, nous n’en resterons pas là, ce serait dommage.

Et d’ailleurs, en regardant le teaser de Romain, j’avoue avoir un peu ressenti  l’envie d’y retourner. Et l’envie, c’est déjà le début de l’aventure, non?

 

 

 

Marrakech was our personal Waterloo. Basically, it was a surprise gift from Max: a long romantic weekend of 4 days in a nice house. I was thrilled to discover this city I did not know and have a glimpse of Morocco.

But sometimes things do not go as planned. We had the idea, as always, to make a video clip. Our videos are like postcards of the places we visit. The spirit of a city or country condensed into 3/4 minutes. In general, we like to give a positive image and highlight what is nice, unusual and authentic.

But we have to admit that we failed with Marrakech. we missed it. Yet there was enough to make a very nice clip, not only for the extraordinary colors, but also the play of light and shadow in the alleyways and souks. But no. Nada. The rout.

One could invoke many reasons: the heat, a too much white skies, and not always benevolent eyes of these gentlemen on women. The lack of women in the streets precisely. I admit I was a bit surprised because I had a fairly modern idea of Marrakech especially as the mayor of this city is a woman. But attitudes are slow to evolve. So, we did not dare shoot. Not this time anyway. But it is certain we will not stop there, it would be a shame.

And besides, looking at the teaser of Romain, I admit to feel a little desire to go back there. And desire, is already the beginning of the adventure, right?

Ménilmonde prend l’eau…

21 mai 2012 / Voyages / 0 Comments /

Et oui, Ménilmonde prend l’eau, et pas seulement à cause de ce mois de mai particulièrement humide; mais surtout parce que nous avons testé la location de bateaux sans permis sur le Lot. D’ailleurs, dans un prochain article, nous vous dirons tout ce que vous n’avez jamais osé (ou même pensé) demander au sujet des voyages en péniche. Comme par exemple:

_ »une femme peut-elle piloter une péniche quand son homme refuse de le faire et que MacGyver n’est pas à bord? »

_ »comment éviter de finir comme Titanic sans pour autant se prendre la tête? »

_ »Avoir moins de 60 ans et partir en péniche, c’est possible? »

_ »Que faire sur une péniche lorsqu’il pleut, lorsqu’il fait beau,que faire tout court sur une péniche, que boire,que manger, les toilettes, les douches,la cuisine, les courses? »

Bref, toutes les astuces, les bons plans et plein de choses glamour et excitantes.

Mais d’abord pourquoi partir sur le Lot?  Sincèrement c’est une région que je ne connaissais pas, mais alors pas du tout. Et au départ ce n’était pas notre premier choix. La première idée qui vient à l’esprit lorsque l’on évoque une croisière fluviale, c’est souvent le canal du midi, ou alors la Loire et ses châteaux. Rarement le Lot, il faut bien être honnête.

D’ailleurs, le Lot, c’est quoi, c’est où?

Le Lot prend sa source sur le versant sud de la montagne du Goulet en Lozère (48) à l’altitude approximative de 1300 m, dans une zone de tourbières, et se jette dans la Garonne dans le bien nommé département de Lot-et-Garonne. 485 km de long pour 300 km à vol d’oiseau de sa source à son confluent à Aiguillon.Le Lot se distingue notamment par ses longs méandres et ses boucles qui commencent à partir de Cajarc dans le Lot jusqu’à Fumel en Lot-et-Garonne.(source Wikipedia)

Certains tronçons sont aménagés pour la navigation fluviale, et notamment  au départ de Luzech, base depuis laquelle nous sommes partis découvrir le Lot en direction de Cahors avec les Canalous.

Mais au fait, peut-être vous demandez-vous pourquoi nous avons choisi la location d’une péniche, plutôt que de louer un gîte ou de partir dans un ensemble hôtelier exotique? Et bien, déjà parce que nous étions 7 jeunes avec un budget serré et que louer une péniche est une alternative intéressante pour loger tout le monde. Ensuite, parce que nous n’avions jamais testé ce genre de vacances et que l’idée a plu à toute la petite bande. Et aussi parce que plus jeune, je rêvais de vivre sur une péniche!

Bref, très bientôt, on vous reparlera de cette expérience dont nous sommes tous revenus ravis, avec bien sûr des photos et une vidéo.

 

 

In May, we went on holidays  testing river boat on the Lot during 4 days. In a future article, we will tell you everything you never dared (or even thought) asking about travel by houseboat. Such as:

_ « Can a woman drive a boat when her man refuses to do so and that MacGyver is not on board? »

_ « How to avoid ending up like Titanic without loosing the head? »

_ « Under 60 years and boating, is that possible? »

_ « What to do on a houseboat when it rains, when the weather is good, simply what to do on a boat, what can you drink, eat, how to use toilets, showers, what about cooking, shopping?… »

In short, all the tricks, tips and lots of things glamorous and exciting.

But first why to go on the Lot? Honestly I didn’t know this region at all. And initially it was not our first choice. The first idea that comes to mind when talking about a river cruise, is often the Canal du Midi, or the Loire and its castles. Rarely the Lot, we have to be honest.

Moreover, The Lot, what is it?, where is it?

The Lot (south of France) has its source on the southern slope of Mount Lozère Goulet (48) at the approximate altitude of 1300 m, in a peatland area, and flows into the Garonne in the aptly-named department of Lot-et- Garonne. 485 km long and 300 km as the crow flies from its source to its confluence with Aiguillon.Le Lot is distinguished by its long and meandering loops that start at the Lot Cajarc Fumel up in Lot-et -Garonne. (source Wikipedia)

Some sections are equipped for river navigation, and especially at the start of Luzech, base from which we started discovering the Lot towards Cahors with Les Canalous.

But in fact, perhaps you wonder why we chose to rent a houseboat, rather than renting a cottage or an exotic hotel complex? Well, first, because we were 7 youngs with a tight budget and renting a houseboat is an interesting alternative to accommodate everyone. Then, because we had never tested this type of holidays and that the idea has pleased everyone. And also because younger, I dreamed of living on a houseboat!

In short, very soon,we’ll share with you this experience that delighted us, and of course we’ll share some pictures and a video.

 

« Cathar’s Spirit » trailers…

8 mai 2012 / Voyages / 1 Comment /

En avril, nous avons passé une petite en France : 6 jours exactement. C’est presque des grandes vacances pour nous!
Nous devions partir initialement au Panama, mais ça a été annulé une semaine avant.
Nous hésitions donc entre l’Ile de Skye en Ecosse et le pays cathare et ses châteaux dans le sud de la France.

Finalement, la météo nous a aidé à choisir: ce fut « timelapsing » intensif chez les cathares, et même de nuit pour shooter les étoiles…

Voici 2 trailers avant que nous ne mettions très vite le clip…

 

 

Ljubljana

2 avril 2012 / Voyages / 3 Comments /

Ljubljana, capitale de la Slovénie au nom impossible à retenir!

Ville d’environ 280 000 ljubljanais, depuis 1991, la ville est le centre économique et culturel principal de la Slovénie devenue indépendante de la Yougoslavie.

Selon la célèbre légende grecque, le héros Jason et ses Argonautes, qui auraient trouvé la célèbreToison d’or en Colchide, se seraient alors dirigés au nord en remontant le fleuve Danube plutôt que de retourner vers la mer Égée. En remontant le Danube, ils se seraient dirigés vers son affluent la Save puis jusqu’à la source de la rivière Ljubljanica.

Ils démontèrent alors le bateau pour le transporter jusqu’à la mer Adriatique située plus à l’ouest pour retourner chez eux Entre les municipalités actuelles de Vrhnika et de Ljubljana, les argonautes trouvèrent un grand lac entouré d’un marais. C’est là que Jason terrassa un monstre. Ce monstre était le dragon de Ljubljana qui est aujourd’hui présent sur le blason et le drapeau de la ville. Plusieurs dragons ailés ornent le pont des Dragons (Zmajski Most) ; construit entre 1900 et 1901, ce pont est l’œuvre de J. Zaninovic.

A Ljubljana, il y a un joli château médiéval, une cathédrale ( Saint-Nicolas de Ljubljana), le ponts des dragons dont je vous ai parlé plus haut, et aussi le triple pont (Tromostovje). Dit comme ça, vous pensez que c’est un peu léger pour mériter une visite…Et pourtant, il y a là-bas une douceur de vivre qui ne s’écrit pas, mais qui se déguste comme un bon vin chaud épicé en hiver, ou une bière bien fraîche en été.

Si vous ne savez pas où partir au printemps, je vous recommande très vivement la Slovénie! Nous on y était en hiver il y a 3 ans à l’occasion du carnaval et franchement, on est tombé sous le charme de la plus petite capitale européenne: http://menilmonde.com/48h-a-ljubljana-09/

 

Ljubljana, Capitol of Slovenia with an impossible name to remember!

City of about 280,000 ljubljanais. Since 1991, the city is the main economic and cultural center of Slovenia who gained independence from Yugoslavia.

According to the famous Greek legend, the hero Jason and his Argonauts, who had found Golden Fleece, would then headed north up the river Danube rather than return to the Aegean Sea. Up the Danube, they would go to the Save and then to the river Ljubljanica.

They then dismantled the boat for transport to the Adriatic Sea located to the west to return home. Between municipalities Vrhnika and Ljubljana the Argonauts found a big lake surrounded by marshes. It was there that Jason struck down a monster. This monster was the Ljubljana’s dragon, which is now present on the arms and the flag of the city. Several winged dragons adorn the Bridge of Dragons (Zmajski Most), built between 1900 and 1901, this bridge was designed by J. Zaninovic.

In Ljubljana, there is a nice medieval castle, a cathedral (Saint-Nicolas of Ljubljana), the dragon’s bridge which I mentioned above, and also the triple bridge (Tromostovje). Said like that, you think it is a little light to merit a visit … And yet there is in this city a gentle way of life that can not be written, but has to be savored like a fine spicy hot wine in winter or a cool beer in summer.

If you do not know where to go during spring’s vacation, I recommend very strongly Slovenia! We were there in winter 3 years ago during the carnival and frankly, we fell in love with the smallest European capital: http://menilmonde.com/48h-a-ljubljana-09/

 

 

 

 

 

 

Festival du film de vacances…

Le 26 février 2012 au Futuroscope de Poitiers s’est déroulé un évènement que Maxime et moi aimons beaucoup: la 4ème édition du Festival du film de Vacances. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est très simple: 5 semaines de congés payés, 6 personnes sur 10 partent en vacances et chaque année, des milliers de gens comme vous et moi, filment ces grands moments de bonheur et de découverte en famille, en couple, ou entre amis. Certains partagent déjà leurs réalisations sur internet, mais pour beaucoup d’autres, les films vont partir dormir dans les disques durs des ordinateurs sans jamais avoir été montré au grand jour.

C’est pour eux que Yves Pinol a créé le festival. Pour montrer ces films originaux avec toute la force de leur fraîcheur, de leur authenticité, de leur émotion.

Nous avions déjà participé à l’édition 2009 avec notre vidéo sur Ljubljana et nous avions eu la joie de voir notre vidéo retenue dans les 12 finalistes, et récompensée par le prix des Bronzés. On peut vous confier que participer à un concours et voir sa vidéo projetée sur grand écran, c’est très impressionnant! Alors gagner un prix, c’est la cerise sur le Macdo ;) comme dirait Max!

Après une interruption de 2 ans, le festival est de retour en 2012 avec donc la 4ème édition qui s’est tenue cette fois au Futuroscope de Poitiers. Nous n’allions pas manquer de participer à nouveau. Cette fois, les 12 finalistes voyaient leur film projeté sur l’écran de 140m2 de la salle de l’attraction « les ailes du courage »! Et avec Anémone en président du jury!

Nous avons eu à nouveau la joie de faire partie des 12 sélectionnés avec la version longue de 384H en Inde du Sud (en version courte en cliquant sur le lien) et l’honneur d’être à nouveau récompensés par le prix Gauguin! La galerie de photos du festival est en ligne ici.

Après avoir passé tant de moments forts avec le Festival international du Film de Vacances, on ne peut que vous encourager à participer vous aussi aux prochaines éditions. Vous pourrez vous tenir au courant des prochains évènements sur leur site ou sur leur page facebook. Merci encore à Yves, Charlène et Michaël pour cette 4ème édition inoubliable.

 

 

On February 26, 2012 at the Futuroscope in Poitiers took place an event that Maxime and I really like: the fourth edition of the Festival International du film de vacances. For those who do not know, it’s very simple: In France we have five weeks of vacations every year, 6 out of 10 people go on vacation and each year, thousands of people like you and I, film these great moments of happiness and discovery , in couple, in family or with friends. Some are already sharing their achievements on internet, but for many others, films will sleep in the computer hard drives without ever being shown.

It is for them that Yves Pinol created the festival. To show these original films with full force of their freshness, their authenticity, their emotion.

We had already participated in the 2009 edition with our video Ljubljana and we had the joy of seeing our video taken in the 12 finalists and rewarded with a price. We can tell you that participating in a contest and see our video on the big screen, it is very impressive! Winning a prize is the icing on the McD ;) would say Max!

After a stop of two years, the festival is back in 2012 so with the 4th edition which was held this time at the Futuroscope in Poitiers. We wouldn’t have missed to participate again. This time, the 12 finalists saw their films projected on the 140m2 screen of the Attraction « Wings of Courage »! And Anemone (a very famous french actor) as president of jury!

We had again the joy of being part of the 12 selected with the long version of 384h in South India (short version by clicking the link) and the honor of being awarded again! The photo gallery of the festival is online here.

After spending so many intense moments with the Festival International du film de vacances, we can only encourage you to participate to the future editions. You can keep abreast of upcoming events on their site or on their facebook page. Thank you again to Yves, Charlene and Michael for this unforgettable fourth edition!

 

Et on a rechargé la version longue du clip qui a été présenté au festival:

Les termites…

19 mars 2012 / Tous les jours / 5 Comments /

 

 

Ce sont des insectes sociaux, qui vivent au sein de colonies hiérarchisées et organisées en castes. Certaines espèces construisent de grands nids en terre mâchée, les termitières: leurs formes et structures sont très variées. Ces monticules ou cheminées pouvant atteindre 6 m de haut (exceptionnellement jusqu’à 8m en Afrique), et leur diamètre à la base, jusqu’à 30 m. Elles sont conçues de façon à maintenir longtemps, une température interne constante quelles que soient les conditions climatiques extérieures. En bref, elles sont climatisées.

Les termites ont une grande cohésion sociale, à l’image des fourmis. Ils font preuve d’une grande intelligence collective.
Les sociétés de termites comportent des individus neutres ou stériles, et des sexués. On y trouve des soldats dont le rôle est de défendre la colonie, et des ouvriers, chargés des travaux d’aménagement du nid et d’approvisionnement.

Le système digestif des termites produit plus de méthane que celui de tout autre être vivant. On doit donc tenir compte de ces colonies d’organismes dans les bilans d’émission totale des gaz à effet de serre naturel.

En sommes, les termites sont sociables et hierarchisés, s’entassent dans de gigantesques logements climatisés, émettent des gazs à effet de serre et peuvent causer de véritables ravages… Ca ne vous rapelle pas une autre espèce de cette planète?

 

 

 

They are social insects that live in colonies and organized into hierarchical castes. Some species build large nests in the ground, their forms and structures are very diverse. These chimneys or mounds are up to 6 m tall (exceptionally up to 8m in Africa), and base diameter, 30 m. They are designed to maintain a constant internal temperature regardless of outside weather conditions. In short, they have got AC!

 

Termites have a great social cohesion, like ants. They demonstrate a high collective intelligence.
Societies of termites include sterile or neutral individuals, and sexed. There are soldiers whose role is to defend the colony, and workers, responsible for development works and supply of the nest.

The digestive systems of termites produce more methane than any other living being. We must therefore take account of these colonies of organisms in the total balance of emission of natural greenhouse gases.

 

Termites are social and hierarchical, they live piled in huge air-conditioned buildings, emit greenhouse gasses and can cause terrible havoc … It reminds me of an other specie on Earth…Don’t you? ;)

 

 

Pour un regard…

17 mars 2012 / Voyages / 3 Comments /

 

 

Certaines photos, on les attend, on les espère…Longtemps.

Lorsque nous sommes partis en Afrique du Sud au Pilanesberg, nous rêvions de voir des lions dans leur milieu naturel. Nous avons passé une semaine à jouer à cache cache avec eux: nous les entendions le soir près du camping au moment du dîner (l’odeur de BBQ devait les titiller quelque peu), et parfois la journée nous apercevions des oreilles émergeant des hautes herbes. Et c’est tout.

Par la suite lors d’une seconde escapade Sud Africaine nous sommes allés visiter Ukutula, un centre de conservation et d’observation, et là nous avions pu les voir, les caresser, marcher avec les jeunes lions dans la nature. Mais pas vraiment les observer en totale liberté.

Au lac Nakuru, la rencontre à enfin eu lieu. Et quelle rencontre! Une famille de lionnes avec leur jeunes (environ deux ans) qui est tranquillement venue nous observer. A se demander qui se divertissait le plus du spectacle de l’autre! Ils sont restés pas loin d’une demie heure près de la route, puis sont repartis vaquer à leurs affaires plus loin dans les hautes herbes. Cette lionne ne m’a gratifié que d’un regard. Mais quel regard! Je l’attendais depuis longtemps.

 

 

Some photos, you expect them, you wait for them … Long enough.

When we went in Pilanesberg South Africa, we wanted to see lions in their natural environment. We spent a week playing hide and seek with them: we heard them at night near the camp at dinner (the smell of the BBQ probably…), and sometimes the day we saw ears emerging from tall grass . And that’s all.

In a second’s South African trip we visited Ukutula, a conservation center and observation, and there we could see them, pet them, walk with the young lions in the wild. But not really see them in total freedom.

At Lake Nacuru, the meeting finally took place at. And what a meeting! A family of lions with their young (two years) has quietly come for watching us. I wonder who entertained most the other! They stayed not far from half an hour near the road, then left to go further in tall grass. This lioness has gratified me with a glance. But what a look! I have been waiting for it for a long time.

 

 

 

 

 

Test Samyang 500mm

24 février 2012 / Technique / 5 Comments /

Comme certains le savent déjà, nous partons au Kenya dans une dizaine de jours maintenant, et là-bas, nous passerons presque 4 jours au lac Nakuru qui est une réserve animalière, c’est l’un des lacs alcalins de la vallée du grand rift qui accueille environ 1 million de flamants roses. on y trouve également des rhinocéros noirs (qui ont été réintroduits après avoir disparu), des lions, des léopards et de nombreux herbivores comme la girafe de Rothschild, des gazelles et des hippopotames.

Bref la question de l’équipement s’est posée… Et en particulier, le choix du téléobjectif. Nous avions déjà un 70/300mm Sigma f4/5.6, mais déjà au Pilanesberg j’avais trouvé qu’il était limité en terme de distance. Nous souhaitions donc un téléobjectif plus puissant. Mais sans pour autant y laisser nos deux reins.

Lire la suite … →