Claire, talentueuse vidéaste

20 novembre 2011 / Non classé / 4 Comments /

Oui oui, vous avez bien lu: nous sommes maintenant deux à éditer des clips!
Je suis super content que Claire se mette aussi à la vidéo, et surtout que ça lui plaise.

Nous publions donc aujourd’hui la première vidéo entièrement filmée et éditée par Claire.
Je n’ai absolument rien fait, je l’ai juste regardée s’amuser avec le 5D ce WE là, choisir la musique et orchestrer les images!
Et elle se débrouille carrément bien pour une première vidéo, non ?

C’est donc une vidéo qui rentre un peu dans notre « intimité » car elle touche des amis proches. Pour la petite histoire, nous nous sommes retrouvés dans le Perche fin août (ma région natale) pour déterrer des bouteilles enfouies dans la terre à l’occasion de l’enterrement d’une vie de garçon. Un petit est né suite au mariage des amis : c’est donc le moment de déterrer les bouteilles !

Nous publions ce clip donc car c’est le premier clip de Claire et aussi c’est l’occasion de vous présenter ce nouveau profil Vimeo, notre « extras channel » qui accueillera des clips bonus, et surtout des courts clips des escales de Claire, filmés et édités par Claire !
Ce sera aussi l’occasion de créer notre nouvelle catégorie « les escales de Claire ».

Prochainement donc, d’ici la fin de l’année, Chicago et Shanghai par Claire.

500px…Glop ou pas glop?

4 novembre 2011 / Non classé / 7 Comments /

500 px, c’est LE nouveau site de partage photo dont tout le monde parle. Et voilà, depuis 2 mois je suis 500 pxiste et je vais vous révéler  tout ce que vous avez toujours rêvé  de savoir sans oser le demander…

                                                                                         
On a dit de 500px que c’est le nouveau flickr…OK, mais en version nettement plus glamour quand même.

Sur flickr l’interface est un peu brouillon, sur votre page d’accueil s’affichent les photos en  miniatures de votre galerie, de vos groupes, de vos amis…Bref des miniatures partout.

Sur 500, le style est plus net et dépouillé. Sur la page d’accueil vous pouvez gérer vos photos, vos dernières activités (les gens qui ont commenté ou ajouté vos photos en favoris), gérer votre page blog, voir les photos de vos amis, consulter vos messages sur le mur.

 

Il existe aussi un bouton qui vous bascule sur une version portfolio gratuite ou payante (en réalité, personne ne l’utilise… c’est une vitrine si vous souhaitez montrer vos photo à des gens extérieurs à 500px )

 

Le point fort de 500px, c’est qu’il est fréquenté par de nombreux professionnels de la photo. Vous aurez ainsi l’opportunité d’avoir des échanges créatifs, de trouver l’inspiration en admirant le travail des autres, mais aussi de montrer vos propres créations.

Mais attention, pas n’importe lesquelles. On ne met pas sur 500px les photos du déjeuner du dimanche avec mémé Rolande…Ou alors en version HDR ou high key…

Non sur 500px on ne met que ses meilleures photos. Surtout qu’en version gratuite vous n’aurez droit qu’à 20 téléchargements par semaine.

Donc, ça y est vous vous êtes inscrit, avez complété votre profil, sélectionné la photo que vous chérissez le plus, uploadé votre chef d’oeuvre, et maintenant?

Maintenant, les 500 pxistes peuvent commenter votre photo. Ils peuvent aussi appuyer sur le bouton « LIKE » et ainsi donner une notation à votre photo. Plus le taux de « like » de votre photo est élevé, plus elle est visible sur le site dans l’onglet « les plus populaires ». Plus votre photo est visible plus votre travail est susceptible d’être connu.

Jusque là on peut dire que c’est super 500px car il suffit d’avoir de belles photos et le tour est joué.

A un détail près. Le bouton « dislike »… qui permet aux 500 pxistes  de faire baisser le taux de votre photo…Mais pourquoi? Selon, 500px, c’est pour encourager les gens à exprimer leurs opinions qui peuvent être positives ou négatives.

Sauf qu’en réalité les « haters » comme on les appelle sur 500, s’en servent pour faire baisser les taux de votre photo, vous faire rétrograder dans les pages des favoris et donc rendre votre travail moins visible et le leur, davantage…

Qui sont les « haters »? Simplement des photographes sans grand talent, incapables de faire une photo qui sort du lot. Des gens sans élégance. Des médiocres. Des vilains. Des minus habens.

En somme, une photo qui dépasse 90% tombera à environ 82% le soir et  environ 74%  deux jours plus tard…

Il existe une version payante « awsome » qui pour 50 dollars/an vous permettra de télécharger mémé Rolande autant de fois que vous voudrez et d’avoir un nom de domaine exclusif : mémérolande.com, vous pourrez même vendre votre grand-mère.

Mais il n’y a finalement pas tant de monde que ça qui passe en version payante. Je pense que les « haters »  finissent par saper le moral des plus robustes.

Alors Glop ou pas Glop? Disons que sous des airs sophistiqués, 500px, c’est le far west. Celui qui dégaine le plus vite son bouton « dislike » a gagné. Des brutes? Oui, il y a en a. Des truands? Aussi. Et des bons? Oui, car il y a aussi des gens biens sur 500px, des gens qui ne sont pas prêts à vendre mémé Rolande pour faire la première page et qui pourtant font des photos de dingues! Des gens inspirants, passionnants, et j’irai même à dire qu’on y trouve aussi des sages, des gens un peu fous et des magiciens.

En conclusion, chaque soir lorsque je regarde mes stats baisser, je me dis que je vais brûler ma page 500px, et puis le matin, lorsque je consulte les photos de mes « amis » virtuels, je me dis que cela vaut la peine d’en télécharger une de plus… Alors à vous de voir si vous avez les nerfs assez solides pour 500px!

Ps: en cliquant sur les mots soulignés dans le texte, vous visiterez les galeries de Régis Boileau, Anna Carter, Giuseppe Peppoloni, Mauro Maione, Kristopher Chandroo et Dariusz Klimczak. Quelques photographes que j’ai sélectionné pour la qualité de leurs créations, leur originalité et aussi parce qu’ils font partie des gens chouettes et corrects :)

Pour découvrir tous mes autres amis photographes virtuels et ma galerie, rendez-vous ici!

 

 

Le clip de la Sicile est en ligne!

18 septembre 2011 / Non classé / 4 Comments /

Le clip de notre long WE de 3 jours en Sicile est en ligne.

Alors comme d’hab’, il n’est pas dispo ici dans cet espace blog, mais dans la page vidéo.


Vous pouvez le retrouver ici directement (ou en cliquant sur l’image).

Canistrelli

17 juillet 2011 / Non classé, nos recettes / 0 Comments /

 

Voici une petite recette de Canistrelli corses. Ce sont de petits gâteaux secs à base de vin blanc, je dirais qu’ils sont rustiques. Ils peuvent être aromatisés à l’anis, au citron, à l’orange ou autres selon les goûts et les envies ou tout simplement préparés natures.

Ils sont délicieux trempés dans un café ou un chocolat chaud ou croqués en douce debout dans la cuisine…

Ce n’est pas vraiment une recette qui en jette, mais sur le bateau par mauvais temps, ils ont été d’un grand réconfort et nous ont permis d’éviter les fringales.

De retour à Paris, j’ai eu un coup de nostalgie, alors j’ai cherché une recette, mais je n’étais pas vraiment satisfaite de la 1ère version alors hier je m’y suis remise…Les canistrelli se gardent très bien dans un tupperware fermé.

Ingrédients

-500 grammes de farine

-1 sachet de levure alsa

-1 pincée de sel fin

-90 grammes d’huile

-130 grammes de vin blanc

-100 grammes de sucre en poudre + sucre dans un ramequin pour décoration

-un fond de verre de pastis (je n’en avais pas, j’ai mis de l’ouzo, ça marche aussi)

-1 cuillère à café d’arôme naturel de citron

-1 cuillère à café d’arôme naturel de pistache

Vous pouvez remplacer les arômes ci-dessus par ceux de votre choix ou rajouter  une poignée de graines d’anis en plus (Max n’aime pas trop les grains alors je n’en ai pas mis)

Recette

C’est vraiment simple:  d’abord, pré-chauffez votre four Thermostat 165,  puis  mélangez tous les ingrédients, faites une boule de pâte qui ne doit pas être trop collante et surtout ne pas attacher à vos doigts. Au besoin rajoutez un peu de farine ou à l’inverse un peu d’eau.

Puis coupez la pâte en deux et formez deux boules. Prenez en une et étalez la, pas trop finement,environ 1 centimètre et demi d’épaisseur. Pour éviter de salir le plan de travail, un ami m’a donné une astuce: il faut étaler la pâte entre deux feuilles de papier cuisson.

Une fois la pâte étalée, utilisez un emporte pièce de la forme de votre choix, ou découpez la pâte en losanges, carrés ou rectangles.

Remplissez un ramequin de sucre en poudre et roulez les canistrelli dedans, puis disposez les sur du papier cuisson et enfournez pendant 25 à 30 minutes cela dépend de votre four. Ils ne doivent pas brunir, à peine se colorer.

Recommencez avec le restant de pâte.  Dégustez!