Le mystère vénitien d’Elsie et Claudio

27 janvier 2020 / Mots de Menilmonde / 0 Comments /

En mars de l’année dernière, je suis allé à Venise. En amoureux.
Oui, en amoureux avec ma caméra. Cinq jours à se perdre dans les ruelles, tous les deux.
Pour réaliser un court métrage expérimental, encore dans les tuyaux.
Parmi les plans incontournables que je devais tourner, il y en avait un à prendre depuis le pont du Rialto. Vous savez, c’est un pont avec deux rangées de boutiques, le plus fameux pont de Venise, construit il y a plus de 400 ans. C’est celui-ci :


 
Alors autant sur cette image, il n’y a personne (mais ça, j’en reparlerai plus tard…), autant lorsque j’ai filmé depuis le pont, c’était noir de monde, et pourtant nous étions qu’en mars. Je n’ose imaginer à quoi doit ressembler Venise durant le Carnaval ou en été !
 
J’ai donc réussi à poser mon trépied au bord du pont, et jouer des coudes pour que personne ne fasse bouger l’appareil ou ne veuille me piquer ma place.
 

 
Il fallait que je laisse tourner l’appareil durant quelques minutes. Du coup, je me suis posé et j’ai observé. Attentivement.
Et mes yeux se sont posés à un moment sur le pont. Sur la rambarde de pierre du pont.
Et puis, un message gravé a retenu mon attention.
Il ressortait parmi tous les autres.
 
Celui-ci : Elsie + Claudio 11-23-95
 

 
Les autres inscriptions sont basiques, juste de vulgaires gravures sans intérêt.
Regardez plutôt comment la gravure est gracieuse, délicatement inscrite dans la pierre.
Alors je ne dis pas que c’est bien de graver des choses comme ça, surtout sur un monument tel que le Rialto, mais celle-ci est exceptionnelle et à plus d’un titre…

Lire la suite … →

Mon Ethiopie

13 novembre 2019 / Voyages / 0 Comments /

En octobre, je suis parti presque 3 semaines en Ethiopie.
L’Ethiopie me faisait de l’œil depuis quelques années, je savais que le pays se faisait plutôt bien seul en itinérance avec les transports locaux. Un ami, Charles, revenu d’Ethiopie au printemps dernier m’a convaincu d’en faire ma destination de l’automne : il m’a bien briefé.

Je dois tout de suite vous partager que c’est la première fois que je vais dans un pays en ayant vu autant de paysages variés dans un espace aussi restreint ! Vous passez de la dépression du Danakil à -160m sous le niveau de la mer (un désert, et aussi l’endroit le plus chaud du globe de manière régulière) aux montagnes du Simiens qui culminent à plus de 4000m dans un décor andin et où il gèle, en moins de 400km à vol d’oiseau, en passant par des paysages de Far West de pitons rocheux entre temps. Et bien sûr, ces paysages sont juste époustouflants !

La voici en 3’15!

Zou ! (comme d’habitude, idéal en plein écran et son à fond!)

Ethiopia ’19 from Maxime // Menilmonde on Vimeo.

Mon voyage s’est construit au fil de l’eau, au gré des rencontres et des informations glanées. J’avais bien 2-3 incontournables à voir, mais je ne savais pas dans quel ordre les aborder.
J’étais 18 jours sur place, donc il ne fallait pas perdre trop de temps, car les liaisons entre les sites peuvent être longues et éprouvantes car les routes et les bus locaux ne sont pas des plus performants…

Lire la suite … →

Messagère

19 septembre 2019 / Non classé / 0 Comments /

 

Il y a quelques jours, j’ai été témoin d’une très jolie scène dans Paris.
C’est comme si j’avais croisé une personne, quelqu’un, un envoyé, chargé de répandre de la bienveillance. Et gratuitement.
Ce mot « gratuitement » m’a vraiment étonné. Je me suis toujours posé la question pourquoi certaines personnes sont-elles si gentilles, pourquoi elles n’attendent rien en retour, pourquoi sont-elles aussi bienveillantes ?
Détachées.
Détachées est le mot.
Oui.

 

Je vous raconte.

Lire la suite … →

Le parc de Villeroy à Mennecy

23 juillet 2019 / Voyages / 0 Comments /

En 2019, j’ai commencé à m’intéresser plus sérieusement aux arbres. Comme beaucoup d’entre vous, j’ai lu « La vie secrète des arbres », de Peter Wohlleben.
J’ai grandi dans un village entouré de forêt, mais je n’ai jamais vraiment prêté attention à leur vie et leur évolution. Aujourd’hui, je fais plus attention, je les regarde.
J’ai même d’ailleurs un rêve : voir le plus vieil arbre au monde, et l’enlacer.

Il y a d’ailleurs match sur le plus vieil arbre au monde : certains disent qu’il s’agît d’un pin de Bristlecone en Californie, vieux de 5 062 (au lieu tenu secret), et d’autres avancent qu’il s’agirait d’un épicéa en Suède, vieux de 9 552 ans. Je crois que même déjà voir un arbre vieux de 2000 ans déjà doit être une belle émotion.

Et puis un jour de début 2019, j’ai découvert un site qui recensait les arbres remarquables d’Ile de France. Je savais déjà que l’arbre le plus vieux de Paris est un robinier planté en 1601 : plus de 400 ans ! Et parmi ces arbres remarquables, j’ai découvert la grande allée de séquoias du parc de Villeroy à Mennecy dans l’Essonne.
En voyant les photos, et j’ai trouvé cette allée incroyable ! Je n’ai jamais eu l’occasion de voir le Séquoia National Parc en Californie, mais à Mennecy, 
Il s’agît de la seconde plus grande allée de séquoias d’Europe.

J’ai découvert le parc de Villeroy en juin et j’y suis retourné en juillet, pour tester mon drone qui revenait de réparation, suite à un dysfonctionnement dans la Creuse (et non un crash).
Voici ce parc en 2 minutes de douceur.

Parc de Villeroy from Maxime // Menilmonde on Vimeo.

Je suis tombé amoureux de ce parc. Et surtout, au moment où j’ai découvert l’allée des séquoias, j’ai commencé à sentir cette odeur si familière de pins, cette odeur qui m’a re-transporté direct en enfance quand je traversais un petit bois de pins dans la station balnéaire où je passais mes étés, dans la Manche au nord de Granville.
Lire la suite … →

Merci Marie-Ga

Le Touquet, Image par VIVIANE MONCONDUIT de Pixabay
(oui, je ne suis jamais allé au Touquet! ;- )


– Bonjour Madame
– Bonjour jeune homme. Et c’est mademoiselle s’il te plait.
– Euh…
– Oui ? Que veux-tu mon p’tit père?
– Euh, je voudrais…

Jean-Bertrand est tout rouge.
– Oui jeune homme, dis-moi tout, tu veux ?
– Euh, je voudrais une boîte de préservatifs s’il vous plait.

La dame derrière :
– Hihi
Les neufs personnes dans la file :
– Hihi

Jean-Bertrand devient écarlate.
– Et pour quoi faire jeune homme ?
Jean-Bertrand est violet.
Puis bleu.
Comme le bonhomme de Butagaz.

Lire la suite … →

Un WE à Séville

3 mars 2019 / Videos / 0 Comments /

Il y a 15 jours, je passais le WE à Séville avec une bien joyeuse troupe : un we entre amis à découvrir une cité que personne en fin de compte ne connaissait.
Alors on s’est laissé trimbaler par un ou deux guides papier et l’avantage d’être six, c’est que statistiquement, au moins une personne aura potassé la ville et les petits recoins plus ou moins insolites à voir : coup de bol, nous avions cette personne parmi nous, et statisticien qui plus est ahaha.
Ca m’allait très bien de me laisser guider, vu que je passais mon temps à filmer un peu n’importe quoi comme aux débuts de Menilmonde.
 
C’est rythmé et ça dure 3’19.
Allez zou!
 
 

Cette rencontre, on ne l’oublie pas

22 février 2019 / Mots de Menilmonde / 2 Comments /

 

Ça faisait quinze ans hier.
Oui, quinze ans. Déjà. C’est fou.
Car hier, j’ai eu envie de relire mes vieux carnets.
Comme une sorte de nostalgie.
Et je suis retombé sur une page de notes du 21 février 2004.
C’était émouvant.
Ces notes évoquaient ce jour-là une rencontre.
Et je me souviens de cette rencontre si singulière.
Et pourtant, au début, ce n’était pas évident.
Je me trompai sur tout, il fallait réapprendre. Ça fait avancer.

 

Elle, je ne l’avais jamais vue. Elle non plus d’ailleurs.
C’est par téléphone que nous nous sommes connus. C’était une sensation très étrange.
Les autres, elles m’avaient donné son numéro ; et elle, elle m’avait donné son adresse.
Première fois que je lui parlais à elle. A l’une d’entre eux.
Et pourtant, je me souviens, j’étais à l’aise. Et elle aussi d’ailleurs.
Oui, j’aurais très bien pu ne pas être à l’aise. Car ce n’est pas ordinaire.
Elle était à peine plus jeune que moi à l’époque. Sans doute vingt-cinq ans je crois, et j’en avais vingt-sept. Encore étudiante, une brillante étudiante, oui.

 

Lire la suite … →

Ensemble pour l’éternité

3 février 2019 / Mots de Menilmonde / 0 Comments /

 

Lorsqu’il s’en rendit compte, il paniqua.
Son cœur s’emporta. Sueurs.
« Merde, non, c’est pas possible ?! » se dit-il.
Figé, il la regarda, elle. Tremblant.
Puis. Il fit marche arrière, rebroussa chemin.
Il regardait à droite à gauche, le regard perdu tout en marchant. En titubant plutôt.
Il glissait. Courrait dans le sable.

 

Et puis il s’arrêta. Net. Regarda au loin. A ses pieds. A gauche, à droite.
Il la regardait elle. Puis moi, qui assistais à la scène.
Je n’avais encore aucune idée de ce qu’il lui prenait.
Je l’observai et me suis dit : « il devient fou, le soleil lui joue des tours comme mon ami Haddock dans Tintin et le crabe aux pinces d’or ».
Il repasse devant moi : son regard plein de désespoir.
Ce n’était plus de la panique, il était terrorisé.
Mais que lui était-il arrivé ? Qu’avait-il vu ?

Lire la suite … →

Un Noël senonchois

21 janvier 2019 / Non classé / 0 Comments /

Des instantanés d’un Noël senonchois en famille.
C’est très court, en 2’30.
Allez zou!

Et bonne année!
Hips!

Noel Senonches 2018 from Menilmonde extras on Vimeo.

Cendrillon

28 décembre 2018 / Mots de Menilmonde / 0 Comments /


 
Ce soir-là je me serai cru dans un conte de fées bien connu.
Avec ou Cendrillon. Au choix.
C’était un soir d’hiver, la nuit se posant à l’heure de « Questions pour un Champion » – d’ailleurs, ça existe toujours ? –
Je rentrai chez moi.
Rue Tournefort. – Et non « tourne fort » : j’ai dit « Questions pour un Champion », pas la « Roue de la Fortune » –
Et là, soudainement, j’en ai vu une. Amusé.
Mais j’ai trouvé ça étrange.
 
 
Elle gisait dans le caniveau, sur le dos.
Le pied en l’air.
Je me suis approché, j’étais moins amusé.
Elle m’a fait de la peine.
Je me suis dit « mince ».
Seule, sans sa moitié. Un peu comme un couple qui aurait perdu son autre.
Une peu comme elle il y a presque un an à la même date.
Pourtant, elle était belle, très belle. Fraîche.
Mais pourquoi donc était-elle là ?
Abandonnée.
Délaissée.
Seule.
Jetée ? Non…
Et pourtant si.
Lire la suite … →