Lightroom sans stress et la retouche photo.

19 juin 2013 / Technique / 10 Comments /

Depuis quelque temps on me parle de lightroom et on me pose des questions sur la retouche photo. Bien sûr il existe déjà des tutoriaux sur le sujet et loin de moi l’envie de faire une démo complète du logiciel, mais je me rends compte que souvent les utilisateurs de lightroom n’utilisent qu’un nombre restreint de ses nombreuses fonctions. C’est aussi mon cas, je vous rassure, je n’utilise pas toutes les fonctionnalités et j’avoue n’en avoir jamais utilisé certaines. Mais un jour ou  l’autre se pose la question de pousser un peu sa pratique de la photo et de travailler sur la post-production.

Tout d’abord pourquoi retoucher ses photos? Parce que tous les photographes retouchent leurs photos et cela depuis qu’on a inventé le développement de la pellicule. Avant on appelait cela le Labo photo. Dans l’obscurité de la chambre noire et à la lumière de la lampe rouge tous les plus grands photographes retouchaient leurs épreuves ( ou dans la plupart des cas passaient par un maitre dans le domaine, un expert) . Bien sûr il ne s’agissait pas encore de la retouche photo telle que nous la connaissons aujourd’hui. Dans un labo argentique, pas question de vous faire perdre 5kg ou de gagner une taille de soutien-gorge, mais par contre on va rééquilibrer la luminosité ou le contraste d’une photo. Pas grand chose? Au contraire, c’est ce qui fait (en plus d’un cadrage dynamique bien sûr) qu’une photo va retenir l’attention.

Pourquoi ce petit laïus introductif? Pour vous déculpabiliser bien sûr. En général les photographes répugnent à parler de retouche photo à cause des innombrables abus de photoshop, mais je ne connais aucun photographe honnête qui ne retouche pas un tant soit peu… Alors maintenant place à la magie!

Au départ une photo de Shanghai: l’Asie peut se révéler un casse tête pour les photographes: ciel souvent voilé et du coup, des couleurs fades en veux-tu en voilà et un lumière qui souvent va donner un ciel blanc surexposé et un sujet grisâtre…

Tout d’abord vous importez votre photo dans lightroom. Il ya deux façons de retoucher dans lightroom. Soit vous êtes pressés et vous restez sur la première page pour utiliser les fonctions préenregistrées de retouche soit vous cliquez sur l’onglet « développement ». Rien ne vous empêche d’utiliser un programme préenregistré puis d’affiner la retouche à votre goût dans la partie développement! C’est ce que nous allons voir ici. Dans un prochain tutoriel je vous montrerai comment n’utiliser que la partie développement. ( Vous pouvez cliquer sur les impressions écran pour les agrandir)

LIGHTROOM1

Dans les programmes enregistrés j’aime bien les virages de l’onglet N&B, je vous conseille de prendre une photo et de tous les essayer ça peut aussi vous aider à définir le résultat final de votre image. Parfois mieux vaut un beau tirage en version Sépia ou N&B qu’un tirage couleur. Cliquez sur le menu déroulant paramètre par défaut, puis choisissez un effet.

LIGHTROOM2

Voici quelques versions de la photo en utilisant l’outil développement simplifié: N’hésitez pas à vous amuser, soyez créatifs, osez! La photo est avant tout un art, n’ayez pas peur d’expérimenter!

Paramètres prédéfinis N&B / virage 1

Paramètres prédéfinis Vidéo / Vidéo couleur Pop

Paramètres prédéfinis couleur / Traitement croisé 2

Imaginons qu’une de ces versions me plaisent mais que je souhaite malgré tout la modifier à mon goût. Par exemple la dernière photo avec le traitement croisé me plait bien, mais je trouve le ciel trop surexposé et les bâtiments trop sombres. Du coup après avoir sélectionné ce traitement je vais ensuite cliquer sur l’onglet développement.

Et là, un coup d’oeil sur l’histogramme me confirme que le ciel est surexposé et que j’ai une perte de détail sur la photo. Vous pouvez voir la courbe des tonalités qui a été modifié par la sélection du traitement croisé et qui est maintenant trop haute.

Vous pouvez modifiez cela soit directement sur l’histogramme en cliquant sur la partie surexposée vous déplacerez votre curseur vers la gauche et petit à petit la tache rouge sur la photo va disparaître ( je vais juqu’à la valeur -80) et vous allez voir plus de définition au niveau des nuages. Vous pouvez aussi faire ce même réglage en utilisant l’outil tonalité « blanc » .

Après m’être occupé du ciel je vais rééquilibrer les teintes sombres de ma photo, soit en cliquant directement sur la courbe des tonalités soit avec le curseur sur les lignes teintes sombres et tons foncées. Notez aussi que cette action se voit sur l’histogramme qui s’étire petit à petit.

Mais  je trouve ma photo trop sombre, je vais corriger cela avec « ton clairs » et « ton foncés ». Une fois de plus je note que l’histogramme a changé.

Maintenant, c’est à la couleur même du virage que je vais m’attaquer. Un virage c’est sympa, mais là la dominante verte est too much. Je descends dans mon menu jusqu’à virage partiel. Dans les tons clairs la saturation est à 58, je vais baisser à 36. Idem pour la saturation des ton foncés que j’abaisse à 39.

Maintenant laissez moi vous présenter l’outil pinceau. Très utile il permet de retoucher certaine zone de la photo. Cliquez dessus et un menu va s’ouvrir.  Vous pouvez régler la taille du pinceau, son contour, son intensité, etc… Mais surtout vous pouvez maintenant retravailler une zone de votre image sans toucher au reste. L’onglet navigation en haut à gauche vous permet de zoomer, il vous suffit de déplacer le cadre jusqu’à la zone qui vous intéresse.

Pour sortir du mode pinceau, cliquez sur le pictogramme.

Je vais maintenant retoucher la clarté, la vibrance et la saturation. La clarté va ajouter plus de définition dans votre image, marquer les reliefs et les ombres. Si vous poussez le curseur à son maximum, vous obtiendrez une image dans l’esprit HDR, à l’inverse moins de clarté peut vous être utile pour adoucir des portraits et amoindrir les petites imperfections du visage. Vous pouvez aussi utiliser la clarté avec le menu du pinceau. La vibrance permet de rendre les couleurs plus vives sans jouer sur la saturation. Et la saturation… Sature ;-) Dans un prochain tutoriel je vous montrerai comment obtenir de jolis virages en jouant sur la saturation, et la vibrance.

Je trouve que la teinte verte est encore trop prononcée, je la modifie à nouveau. Et j’en profite pour régler couleur par couleur la Teinte, la Saturation, et la Luminosité avec le module TSL.

Et pour finir, je vais utiliser une nouvelle fois l’outil pinceau pour éclaircir les teintes sombres de la tour et du panneau, à chaque fois que j’utilise l’outil pinceau, je peux revenir sur les précédentes retouches faites avec celui-ci il me suffit de sélectionner le point. Lorsque je place le curseur de ma souris au-dessus d’un point sans cliquer dessus lightroom va colorer en rouge la zone traitée. C’est une aide précieuse pour voir si vous ne débordez pas trop! ( là, j’ai retouché à la truelle, mais je suis allée vite!)

Et voilà le résultat ( vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir) : à gauche l’image à l’état brut, un peu terne et molle. A gauche, la version finale, plus dynamique, plus travaillée. Chaque plan est mis en valeur, les arbres ressortent ainsi que la tour et le panneau. Bien sûr il aurait été possible de dynamiser la photo sans jouer sur les virages de couleur, en respectant les teintes originales, mais j’avais envie de vous montrer qu’il ne faut pas craindre d’être créatifs si vous le souhaitez.

AVANT / APRES

Si vous avez des questions n’hésitez pas, dans un prochain tuto je vous montrerai comment transposer vos photos couleurs en N&B ou platinotype… D’ici là, bon lightroom!



10 Comments

  1. tunimaal

    19 juin 2013
    / Répondre

    Merci beaucoup pour ce premier tutoriel. C'est justement des fonctions que je n'utilisais pas et que je n'osais pas encore tripoter vu que je suis assez débutant dans la matière. J'avoue que ça va pas mal m'aider dans la retouche de mes photos.

    Vivement le prochain tuto. Sinon, une question, si je bascule mon image en noir et blanc, comment je fais pour conserver une seule couleur sur un seul point donné? Par exemple, sur ta photo, disons que je voudrais avoir toute l'image en noir et blanc et seulement l'anneau de la tour en rouge? J'ai souvent vu cela mais jamais su comment le faire :(

    • Claire

      19 juin 2013
      / Répondre

      Je te montrerai tout ça dans le prochain Tuto justement :-) c'est plus facile à expliquer avec des impressions écran. Je devrais le sortir la semaine prochaine. Avant si je suis courageuse ;-)

  2. Curiosités à NY

    19 juin 2013
    / Répondre

    Merci pour ce tutoriel! Trop chouette! Vivement la suite...

    • Claire

      19 juin 2013
      / Répondre

      Merci à toi, j'espère que cela t'a été utile :-)

  3. Anne

    20 juin 2013
    / Répondre

    Merci pour ce super tutoriel ! J'avoue avoir encore beaucoup de mal avec la retouche photo et votre va beaucoup m'aider !

    • Claire

      20 juin 2013
      / Répondre

      merci Anne, surtout n'hésitez pas si vous avez des questions ou besoin d'aide :-)

  4. Spons

    20 juin 2013
    / Répondre

    Super tuto! C'est vrai que quand on retouche les photos on se fait souvent critiquer. Personnellement, je trouve que ça ne fait qu'embellir un beau cliché !

  5. Planete Maneki

    17 octobre 2013
    / Répondre

    Retoucher les photos, trop peu de gens le font (moi le premier) et pourtant, entre ce que sort un appareil photo et ce que voit réellement l'oeil au moment où on prend une photo, il y a quelques fois de belles différence d'où la nécessite de retravailler les photos.

    Merci pour ce tuto en tous les cas, on voit très clairement que les couleurs sont au rendez-vous !

  6. Nico

    12 avril 2015
    / Répondre

    Merci pour cet article, pour ceux qui sont intéressés par les nouvelles fonctionnalités de Lightroom et en particulier au niveau des pinceaux et filtres gradués, j’ai trouvé un article complémentaire à celui-ci qui traite du sujet.

    http://www.cr3ativeproject.com/la-retouche-locale-ou-retouche-selective-sous-lightroom/


Répondre à tunimaal Cancel