Test Samyang 500mm

Comme certains le savent déjà, nous partons au Kenya dans une dizaine de jours maintenant, et là-bas, nous passerons presque 4 jours au lac Nakuru qui est une réserve animalière, c’est l’un des lacs alcalins de la vallée du grand rift qui accueille environ 1 million de flamants roses. on y trouve également des rhinocéros noirs (qui ont été réintroduits après avoir disparu), des lions, des léopards et de nombreux herbivores comme la girafe de Rothschild, des gazelles et des hippopotames.

Bref la question de l’équipement s’est posée… Et en particulier, le choix du téléobjectif. Nous avions déjà un 70/300mm Sigma f4/5.6, mais déjà au Pilanesberg j’avais trouvé qu’il était limité en terme de distance. Nous souhaitions donc un téléobjectif plus puissant. Mais sans pour autant y laisser nos deux reins.

Et là nous sommes tombés sur le Samyang, qui est un peu un extraterrestre. C’est un objectif catadioptrique. Pour ceux qui ne connaissent pas, vous pouvez cliquer sur le lien de wiki qui explique très clairement le fonctionnement. Pour résumer, c’est un objectif qui n’a pas d’autofocus (et donc décommandé pour la photo de sport), qui n’a pas de réglage de diaphragme, qui a un bokeh assez reconnaissable (quoique facilement arrangeable avec lightroom) et bien sûr, du fait de son système optique, un objectif pas très lumineux f/6.3.

Alors pourquoi l’acheter? Déjà en raison de son faible encombrement: 10,5cm de longueur pour un poids de 705g. Et surtout de son prix environ 180 euros. Non je n’ai pas oublié de zéro, non, je n’ai pas fumé le foin des lapins. Mais je viens de capter votre attention n’est-ce pas? ;)

Et puis à Ménilmonde on est un peu fou et on a le goût du défi. Alors on n’a pas tenu compte des affreuses photos que nous avons vu en consultant les tests réservés au Samyang et réalisés par des photographes qui avaient sans doute un peu abusé du rosé à midi ou bien un début de Parkinson. Pourquoi je dis ça? Parce qu’il faut bien avouer que le manque de luminosité de la bête rend la mise au point manuelle et sans trépied  assez difficile et du coup vous risquez de vite vous retrouver avec des photos pas très nettes. A reserver donc à des photographes ayant l’habitude de la mise au point manuelle et ayant une pression sanguine pas trop élévée, ou pratiquant le yoga ;)

Passons donc aux tests. Je vous propose donc des clichés à main levée et d’autres avec le trépied. En version brute sans retouche à gauche, une version retravaillée au centre et  à droite un cliché pris au 50mm pour donner une échelle de grandeur. Maintenant place aux photos., vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir.

Photo prise à main levée iso 100 et vitesse 1/500 ème :

 

 

 

 

 

Photo prise à main levée iso 200 et vitesse 1/1000:

 

 

 

 

 

Photo prise à main levée iso 100 vitesse 1/640:

 

 

 

 

 

Photo prise sur trépied iso 160 vitesse 1/8: A gauche l’originale, à droite celle retravaillée lightroom .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo prise avec trépied iso 160 vitesse 1/80 originale brute à gauche et à droite celle retravaillée avec lightroom.

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo prise avec trépied iso 6400 vitesse 1/60, originale à gauche, photo retouchée et croopée à droite:

 

 

 

 

 

 

 

 

Au final, je dirais qu’à main levée mieux il vaut utiliser cet objectif avec des vitesses rapides et donc soit par une journée ensoleillée soit en montant les iso en sachant qu’à 6400 iso on commence à vraiment manquer de netteté.

Mais je trouve qu’il ne s’en sort quand même pas mal et qu’il ne mérite pas son exécrable réputation, surtout comparé à d’autres objectifs qui font au minimum 4 fois son prix (je pense au Sigma 150/500mm qui reste un téléobjectif abordable qui coûte même s’il ne coûte  pas loin de 900 euro, sans oublier son poids:  1Kg 840 pour 22cm…, mais qui peut être une alternative si on ne peut pas se passer d’autofocus.)

Allez, une dernière série pour le plaisir ;)

 

 

 

5 comments

  1. Pingback: 72h in Kenya | Quallan

  2. Pingback: Aujourd'hui on parle de matériel et de voyages... | Menilmonde, blog de voyage, photo et video

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *